Rencontres autour du streetart entre Grèce, Allemagne et France : Caen-Berlin / Avril 2015

ulule.png SOUTENEZ NOTRE PROJET EN CLIQUANT ICI ! 

Depuis 2008, la Grèce a vu son PIB diminué d'un quart. C'est toute une génération de ce pays qui voit ses attentes, ses revenus et sa qualité de vie dramatiquement dégradés. Une profonde crise économique, sociale et politique traverse l'ensemble de la société grecque.

Dans ce contexte, le graffiti et le Street Art sont devenus des modes d'expressions particulièrement forts au sein de la jeunesse athénienne. Cette jeunesse utilise l'espace public tel un livre ouvert où elle exprime son désarroi, son angoisse, sa colère, mais aussi son espoir d'un renouveau.

Le graffeur Oré, basé en Normandie, voyage en Grèce depuis 30 ans. Il collabore avec des artistes grecs depuis plusieurs années. Dans le cadre d'une interview, Oré a également rencontré l'anthropologue allemande Julia Tulke qui a étudié la diffusion du graffiti et du Street Art dans les rues d'Athènes et interrogé les principaux artistes activistes de la scène locale sur leurs pratiques.

De ces rencontres, l'ABC project (ABC pour : A comme Athènes, B comme Berlin et C comme Caen ) a vu jour...
L'ABC Project est animé par la volonté de créer des passerelles entre les citoyens européens préoccupés par l'avenir de leur société. Ce qui se déroule sous nos yeux en Grèce nous renvoie aux interrogations des citoyens de toute l'Europe concernant la justice économique et sociale, la gouvernance européenne, la relation du peuple au corps politique.

À l'heure de profonds débats sur le fonctionnement de l'Union Européenne, de la montée de l’euro-scepticisme, du populisme d’extrême droite, il apparait nécessaire de créer des espaces de solidarité et d'échanges, émanant d'initiatives indépendantes issues de la société civile européenne.

Au delà de ces enjeux, L'ABC Project est également une tentative concrète de mettre en valeur la création contemporaine grecque, peu soutenue au niveau local, alors que la scène street art d'Athènes est actuellement l'une des plus prolifiques d'Europe.

Les inviter à exposer et à réaliser des fresques en Allemagne, puis en France, pour évoquer la situation de leur pays, est une réponse ponctuelle, mais fondamentale pour la reconnaissance de la valeur de leur témoignage et de leur travail artistique.

De plus, des interventions en milieu scolaire en amont de l'événement, puis la visite de l'exposition ainsi que la présentation des fresques, feront découvrir cet art et certaines problématiques sociales ou politiques du monde contemporain à divers publics (scolaires, habitants de quartier populaire, festivaliers).

Le projet se déroulera à Caen dans le cadre du festival « Printemps balkanique ».

Agenda :

  • Exposition à Berlin à la galerie Raum für drastische maßnahmen (quartier de Ostkreuz)du 23 au 30 mars 2015
  • Exposition à Caen dans l'atelier-galerie de l'artiste graffeur Oré, au sein des locaux de La Centrifugeuz, du 8 au 20 avril 2015 (vernissage le 9 avril 2015)
  • Réalisation de fresques à Berlin (à proximité de la galerie vers Ostkreuz ) puis à Caen (dans le quartier du Chemin Vert et sur les murs extérieurs de La Centrifugeuz), en parallèle aux 2 expositions
  • Soirée débat-échanges sur la situation actuelle en Grèce, tant au niveau économique que social et politique, à La Centrifugeuz (le 11 avril 2015)
  • Rencontre artistes-publics (scolaires, habitants, festivaliers) et performances animant l'exposition à Caen du 5 au 20 avril 2015.

Plus d'info en cliquant sur l'image ! Aidez-nous à concrétiser ce projet en abondant au projet sur Ulule !
ulule.png